• Accueil
  • > Oussama ben Laden: une création américaine

Oussama ben Laden: une création américaine

                             Oussama Ben Laden : une création américaine 

    Qui est Oussama Ben Laden ? COMMENT est-il apparu sur la scène internationale ? Que veut-il au juste ? Quels sont ses axes de soutien ? Et quel est l’avenir de son organisation, la qaïda ?

    Saoudien d’origine yéménite, Oussama Ben Laden est né en 1957 à Ryad capitale de l’Arabie saoudite .Il est le fils d’une riche famille arabe ; son père, un milliardaire saoudien, est à la tête de plusieurs grandes entreprises du bâtiment et de travaux publics.

    Après des études primaires notamment coraniques, Oussama suivit pendant quelques années des cours de commerce dans un institut de Djeddah, avant de se lancer dans l’étude du droit musulman et de s’approfondir plus particulièrement  dans la connaissance du Salafisme qui est à la base du Wahhabisme, dogme officiel religieux  en Arabie saoudite et dont se réclament la plupart des mouvements terroristes. Cette théorie préconise le retour aux sources et aux principes de l’Islam tels que pratiqués par le prophète Mohammed et ses Compagnons, aux premiers temps de l’Islam .D’où à titre d’exemple, le port obligatoire de la barbe par les hommes et du voile par les femmes.

    En 1979 l’Afghanistan fut envahi par les troupes de l’URSS .Les USA ont alors sauté sur l’occasion et décidé d’intervenir, mais sans s’engager directement dans le conflit  avec l’URSS.

    L’Afghanistan est  pour les Américains un pays stratégique, sur le plan économique, et ce, par sa situation géographique, voisin des républiques de l’Asie centrale (le Turkménistan, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et le Kirghizstan), qui possèdent toutes, d’énormes ressources de pétrole et de gaz naturel.

    Les Américains n’ignoraient pas bien entendu, que le meilleur moyen et le plus court parcours pour amener ces produits vers l’occident, était de construire un pipeline qui passe par l’Afghanistan et le Pakistan .Mais encore, pour cela, fallait- il pacifier d’abord la région et y installer des régimes acquis à leur cause tel celui actuel de Moucha raf.

    Grace à leurs limiers de
la CIA, les Américains avaient lié des relations avec plusieurs organisations et hommes suffisamment acquis aux dogmes musulmans et aptes à s’engager dans une guerre contre l’envahisseur soviétique, une guerre que les USA se sont dit prêts à soutenir matériellement. Les Talibans (étudiants afghans), aujourd’hui considérés comme des ennemis, ont, tout au long des années 80, été ENTRAINES,ARMES et FINANCES par l’administration américaine, aidée en cela, par l’Arabie saoudite et le Pakistan.

    Et c’est dans ce cadre là et ces circonstances, que le jeune Oussama Ben Laden (22 ans) fut contacté par le prince Tourki, alors chef des services de renseignements saoudiens, pour participer à la guerre sainte en Afghanistan. Son appartenance familiale, sa jeunesse et surtout ses qualités personnelles, d’un jeune homme intelligent, charismatique, connaissant parfaitement la charia et beau parleur, qui ont encouragé le prince Tourki à engager Oussama, étant persuadé que le recrutement de ce dernier allait entraîner l’arrivée de plusieurs autres jeunes islamistes et faciliter la collecte de dons destinés « à la libération de ce pays musulman » qu’est l’Afghanistan.

    Sur le terrain, en Afghanistan, Ben Laden s’est avéré comme étant un grand administrateur  et un stratège militaire qui a su organiser les nombreux groupes et organisations  de combattants d’origines et de provenances diverses et de planifier toutes les étapes de la lutte contre les Soviétiques.

    Une fois la guerre terminée, Ben Laden est resté en Afghanistan une véritable IDOLE ,auréolé et respecté dans tous les milieux talibans .Pendant ce temps, les USA dont le but n’était autre que le retrait des Russes de l’Afghanistan, ont peu à peu, cessé toute aide et assistance au peuple afghan ce qui n’a pas manqué de décevoir Ben Laden et son entourage qui ont compris que les Américains s’étaient tout simplement servi d’eux pour chasser les Russes et que ce n’était pas du tout la défense de l’Islam qui avait motivé leur intervention. Bien au contraire, avait-on constaté, l’Amérique est restée très méfiante, voire inquiète après la création de la qaîda en 1989 et la naissance à Kaboul du  régime islamique des Talibans.

    De son côté Oussama Ben Laden qui a acquis une image pieuse aux yeux des jeunes musulmans et une stature spéciale de grand chef, après la victoire des Afghans sur les Russes, s’est vu comme étant investi d’un pouvoir et d’une mission, celle de libérer tous les territoires et tous les régimes musulmans de l’emprise occidentale, de créer un mouvement de résistance panislamique et d’instituer une véritable Oumma musulmane sous l’égide d’un Calife.

    Les menaces proférées à l’égard des USA et des pays européens, ses provocations continues et les attaques perpétrées par Al qaîda contre des ambassades américaines  en Afrique, ont exacerbé les dirigeants de Washington. Et vint le 11 septembre 2001 et l’attaque du World Trade Center. C’en était trop pour le président américain. Il fallait absolument et à tout prix, éliminer Ben Laden et détruire son régime.

    Certes le gouvernement des Talibans est tombé, mais Ben Laden est resté vivant, encore plus actif et de plus en plus menaçant.

    Recherché à l’échelon international et sa tête mise à prix, Ben Laden défie toute l’Amérique et toute l’Europe. Son audience a grandi au sein de la jeunesse du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord, qui voit en lui le sauveur des peuples arabes .Plus il est traqué par les Américains, et plus il devient célèbre et admiré par les jeunes générations musulmanes.

   

    Les Etats-Unis qui ont CREE  BEN LADEN, sont actuellement en passe de l’IMMORTALISER et d’en faire un héros historique.

                                                                                                             Mohamed BOUHOUCH

                                                                                                                      

Laisser un commentaire